Jacques Trovic

oeuvres de l'artiste Jacques Trovic

Jacques Trovic

Jacques Trovic est né à Anzin le 15 juin 1948. Son œuvre est habitée par l’endroit où il a vécu, entre la mine du bassin valenciennois et l’intimité du foyer où la cuisine servait d’atelier. Il vivait avec sa mère et sa sœur, Josiane, qui a été son assistante d’atelier jusqu’à la fin de sa vie. Loin de ce que dit la légende, Jacques Trovic allait à l’école par intermittence où son instituteur indulgent le laissait broder. Brodant à l’atelier familial, brodant à l’école, il a tôt révélé son tempérament d'artiste.

Il est allé à l’école d’art de Saint-Amand-les-Eaux où on enseignait les arts décoratifs. Il s’est alors tourné vers le patchwork, une pratique artistique peu coûteuse. Pour confectionner ses tapisseries en patchwork, il utilisait de la toile de jute et des bouts de tissus et de broderie qu’il assemblait.

Ses sujets d’inspiration sont variés, le folklore, la mine, la vie domestique, les métiers d’antan. Il regardait le monde pour en tirer des scènes de la vie, celles qu’il voyait autour de lui ou bien à la télévision qui lui permettait d'être en relation avec le monde, lui qui quittait rarement son atelier. Il aimait représenter la vie nocturne, festive qui l’exaltait bien qu’il ne l’ait pas connue.

Travailleur inlassable, Ses quelques quatre cents oeuvres, tapisseries, broderies, mosaïques, se caractérisent par une joie de vivre qui électrise notre regard. « Mon style c’est de l’art naïf » dit-il, « je savais dessiner et broder, j’ai fait des tapisseries ». Trovic illustre ses tapisseries en patchwork d’un soleil qui illumine ses compositions. Reconnu internationalement il a été exposé au Japon, aux Etats-Unis et en Europe